réalité fantasmée

Me revoici avec un tableau aux dominantes rouges!

J’avais envie de tricher avec la réalité, les couleurs afin d’apporter un autre ressenti. Je me suis inspirée d’un de ces ciels au bleu profond parsemé de nuages blanc cotonneux.

 

07 oct 2014

Avec ce tableau de taille moyenne (30 x 40 cm), j’ai pris beaucoup de plaisir à travestir la réalité et à la voir se modifier par le simple remplacement de nuances…

J’avais déjà réalisé un tableau en utilisant cette fois là uniquement des nuances orangées (voir « terre de feu »). Cela m’avait déjà plu et je pense que mes prochaines réalisations reprendront cette thématique.

Publicités

Terre de feu

Cela faisait longtemps que je voulais m’attaquer à un grand format. J’ai donc opter pour un 46 x 38 cm que j’ai d’abord travailler en format portrait avant de le retourner en cours de réalisation.

terre de feu

 

Rouge sang

Acrylique sur toile. 20×20

Un tableau que j’ai fait en mai dernier. Il s’est pour ainsi dire « imposé à moi ».

Souvent je m’installe devant la toile, pinceau à la main avec comme seule certitude les couleurs que je vais utiliser. Je me laisse envahir par le ressentis, j’écoute les nuances résonner entre elles (qui a dit que j’étais folle! 😉  ).

Bon weekend à vous!

Couleurs du ciel

La peinture fait également partie de mon besoin de création. L’un de mes thèmes préférés est le ciel avec toutes ces couleurs qui se mélangent, s’entrecroisent pour donner des spectacles à couper le souple. je pourrais rester des heures à contempler ce tableau vivant, en perpétuelle évolution.

C’est donc tout naturellement que je m’inspire de ces palettes vibrantes.

Les lumières de fin de journées sont magnifiques, avec les nuances vibrantes rouges orangées qui annoncent un lendemain ensoleillé.

 

ciel 2014 (2)

Acrylique 14,8 x 12,0 cm

 

 

ciel 2014 (3)

acrylique 14,8 x 12,0 cm

 

Je crois que ce qui me plaît le plus dans cette peinture naturelle, c’est qu’elle est éphémère, unique. Le temps de lever les yeux pour l’observer que les couleurs se sont dispersées pour nous offrir un autre spectacle.